L’isolation FOAMGLAS® : chaudement recommandée ! Même en cas d’incendie

Pin It

  • foamglas-brandbrochure-

    foamglas-brandbrochure-

  • foamglas-brandbrochure-

    foamglas-brandbrochure-

  • foamglas-brandbrochure-

    foamglas-brandbrochure-

    Un incendie peut avoir des conséquences désastreuses. Non seulement sur le plan social mais également sur le plan économique et écologique. La prévention incendie constitue, dès lors, un aspect particulièrement important dont la responsabilité incombe à chaque architecte, chaque délivreur de permis, chaque promoteur immobilier, maître d’ouvrage ou propriétaire d’un bâtiment. Chacun d’eux peut contribuer à ralentir la naissance et la propagation d’un incendie en optant pour des matériaux de construction peu ou pas combustibles. L’isolation FOAMGLAS® est totalement incombustible (A1). Lors d’un incendie, la surface de FOAMGLAS® forme de surcroît un bouclier thermique qui offre une protection supplémentaire à la structure du bâtiment. La nouvelle brochure incendie de FOAMGLAS®, disponible gratuitement, explique tout cela en détail et donne quantité d’applications de protection incendie de FOAMGLAS®.  

    foamglas brand 04Outre le coût en vies humaines, le feu engendre aussi beaucoup de souffrances et des soins de longue durée pour les blessés, ce qui représente souvent une tâche très lourde pour la famille et le cercle d’amis proches. Les conséquences économiques (dépréciation du bâtiment, manque à gagner, hausse des primes d’assurance…) peuvent également être considérables. Les gaz de combustion (principalement du CO et du CO2) et les eaux d’extinction souillées ont, de plus, un grand impact sur l’environnement. Selon une étude menée en 2014 par le CEBR britannique (Centre for Economics and Business Research), les incendies d’entrepôt auraient couté à l’économie britannique 1,15 milliard d’euros (230 millions d’euros/an) en l’espace de cinq ans, et laissé 5.000 personnes sans emploi. Le Trésor public a été privé de 185 millions d’euros de revenus et chaque année, quelque 135.000 tonnes de CO2 ont été libérées dans l’environnement, ce qui représente, en combinaison avec les eaux d’extinction souillées, 12,5 millions d’euros par an de dégâts naturels. En Belgique, nous ne disposons pas de telles données.

    La protection au feu d’un bâtiment dépend en grande partie des matériaux utilisés. Grâce à sa composition unique – 100% de verre -, l’isolation FOAMGLAS® est absolument incombustible. Elle fait partie de la classe A1, la plus élevée (sûre) des 7 Euroclasses. Les matériaux d’isolation synthétiques habituels appartiennent aux classes dangereuses D et E. L’isolation FOAMGLAS® résiste aux flammes et aux températures très élevées, elle ne se déforme pas et ne fond pas. En cas d’incendie, elle ne dégage ni fumée, ni gaz toxiques, ni gouttes incandescentes et ne contribue jamais à la naissance d’un embrasement. Lors d’un incendie, FOAMGLAS® ne présente donc aucun danger. Les voies de secours restent visibles et les sapeurs-pompiers peuvent intervenir plus facilement. Autre avantage important : l’isolation FOAMGLAS® accroît grandement la résistance au feu des éléments de construction. Lorsque FOAMGLAS® est exposé au flammes, sa surface se ‘vitrifie’, formant ainsi un ‘bouclier thermique’. Des essais au feu de Warrington Fire Gand montrent par exemple que des panneaux FOAMGLAS® d’une épaisseur de 50 mm prolongent de 30 minutes la durée de résistance au feu de murs maçonnés. Des panneaux d’une épaisseur de 150 mm améliorent la résistance au feu des murs de 90 minutes.

    Plus d’informations

    Vous trouverez plus d’informations intéressantes sur la réaction et la résistance au feu des matériaux de construction et sur les applications de l’isolation FOAMGLAS® à l’épreuve du feu dans la nouvelle brochure gratuite ‘Plus de sécurité avec FOAMGLAS®’ (38 pages). Vous pouvez également la demander par courriel à l’adresse ou encore, via le site www.foamglas.be (bibliothèque - documentation – demande de documentation).

     

     foamglas logo NEW