Une église en bois et verre en Norvège

  • architecture-01-f
  • architecture-02-f
  • architecture-03-f
  • architecture-04-f
  • architecture-05-f

    Dans le village norvégien de Våler, l’architecte Espen Surnevik a remplacé une église du XIXe siècle perdue à la suite d’un incendie, par un étonnant bâtiment avec des toits pyramidaux en bois permettant d’acheminer la lumière du jour dans ce lieu de culte.

    Le projet de l’architecte basé à Oslo a été lauréat d’un concours international, car il proposait une réponse qui honore la mémoire de l’église précédente. « L’histoire principale de la liturgie est devenue le récit de l’église: du feu à la résurrection » a expliqué Surnevik, ajoutant que l’emplacement, la forme et la matérialité du nouveau bâtiment étaient guidés par son prédécesseur. Son entrée principale est directement alignée sur celle du bâtiment d’origine construit en 1860, immortalisé par un muret qui trace son contour dans le cimetière.

    Le plan du nouveau bâtiment est organisé en quatre quadrants, le hall principal et le baptistère, flanqués d’un espace commun et de locaux administratifs. Cette disposition, ainsi que les orifices en saillie des façades nord, sud, est et ouest, font directement référence à la forme en croix de la vieille église. Ces deux espaces principaux sont définis extérieurement par leurs toits pyramidaux, qui atteignent des hauteurs de 12 et 24 mètres. Les volumes angulaires reposent sur un socle en béton moulé qui forme un socle commun ou pour l’église. Les deux structures de toit sont surmontées d’ouvertures qui permettent à la lumière du jour de pénétrer dans les espaces de culte et fournissent un lien visuel direct avec le ciel.

    Au cours du processus de conception, Surnevik a collaboré avec l’artiste Espen Dietrichson sur des moyens d’exprimer le thème de la résurrection à travers des aspects de l’architecture de l’église. L’élément le plus important est le travail avec la lumière du jour entrant dans l’église. L’un des résultats clés de la collaboration est la configuration de 28 fenêtres qui percent le coin nord-est du hall principal et permettent à la lumière du jour de tomber sur l’autel. Les ouvertures apparaissent comme de simples fentes verticales lorsqu’elles sont vues de l’extérieur, tandis que de l’intérieur, Dietrichson a introduit des coupes obliques et des surfaces réfléchissantes afin de refléter la lumière selon un motif ressemblant à un rayon de soleil. Les espaces intérieurs sont enveloppés dans du contreplaqué de bouleau clair qui contribue à renforcer la sensation d’espace et de légèreté.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    55 avenue Marceau
    FR - 75116 Paris

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Social : Vincent de Puydt

    MediaXel sprl - © 2019
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles