Nouveau talent

  • Saba-Innab-

    Saba-Innab-

  • Saba-Innab-

    Saba-Innab-

  • Saba-Innab-

    Saba-Innab-

  • Saba-Innab-

    Saba-Innab-

    Saba Innab, plus qu’architecte

    Face aux conflits internationaux, la Palestino-Jordanienne Saba Innab repense le métier d’architecte et l’enrichit d’écrits, de dessins et de sculptures.

    Si pour Saba Innab, l’architecture est aujourd’hui bouleversée par les crises migratoires, elle inclut aussi dans sa réflexion une relecture du modernisme et d’une perception trop euro-centriste. « Mon travail porte sur la permanence et l’impermanence des bâtis. Je m’interroge sur l’histoire des civilisations et le fait qu’à une époque, toute l’architecture radicale témoignait d’une uniformité qui provenait d’un point de vue occidental. Dans ce système standardisé, je pense parfois que même la poésie, dans sa subtilité, n’est plus salvatrice. » Saba Innab n’est pas une pessimiste, mais une trentenaire qui observe et énonce les faits, réactualisant une certaine utopie sans employer le mot.

    Car c’est bien sa vie qui a entraîné cette vision engagée, globale, de l’architecture. La Guerre d’Irak l’a poussée à quitter son Koweït natal pour s’installer en Jordanie, avant qu’elle n’aille vivre en partie au Liban. Lors du conflit israélo-libanais de 2006, elle s’est ralliée à des architectes activistes, puis a rejoint l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) sur la reconstruction, pourtant paradoxale, du camp de réfugiés de Nahr el-Bared, au Liban. Un événement qui l’a beaucoup marquée : « Cela avait quelque chose de révolutionnaire puisqu’un phénomène temporaire se trouvait imbriqué dans un projet architectural, pérenne et sociétal ». Aujourd’hui, Saba Innab se concentre davantage sur la matérialité et le bâti, mais s’inspire toujours de récits, telle cette conférence donnée en 1956 par le situationniste Constant Nieuwenhuys, qui s’intitulait Tomorrow Poetry will be the House Of Life (Demain la poésie abritera la vie). Source qu’elle a transformée et mêlée, pour la Biennale d’architecture d’Orléans, à ses propres recherches sur la déterritorialisation et la nécessité d’étudier les moyens de construire sans terre.

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    Chaussée d'Alsemberg 842
    BE - 1180 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    55 avenue Marceau
    FR - 75116 Paris

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité : Bea Buyse

    +32 (0)477 77 93 68

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Social : Vincent de Puydt

    MediaXel sprl - © 2018
    Editeur responsable : Philippe Maters, Chaussée d'Alsemberg 842, BE-1180 Bruxelles