Création d’une nouvelle galerie d’art à Paris par GSMA architecture

  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-

    La galeriste d’art contemporain Nathalie Obadia, qui possède des espaces à Paris et à Bruxelles, a décidé de déplacer l’un d'eux dans le quartier de Matignon, où se sont récemment installées une série d’illustres galeries ; Kamel Menour, Perrotin, Almine Rech, etc. Ce déplacement s’explique par la présence historique de nombreuses maisons de vente dans ce quartier comme Christies, Sotheby’s, ou Piasa, et répond au besoin des galeristes de se rapprocher géographiquement d’une partie de leurs collectionneurs.

    Conçu comme un entonnoir retardant, pour les mettre en valeur, l’accès aux expositions, l’espace d’accueil est meublé d’un côté, d’une banque d’accueil en corian blanc et à l’opposé, plus loin, d’un long banc en chêne massif de 5,30m de long. Deux bandes lumineuse viennent au plafond à leur aplomb pour structurer cette entrée. Les bureaux, de part et d’autre de l’espace d’accueil, sont ouverts parcimonieusement sur ce dernier par l’intermédiaire de fenêtre étroites se répétant en une série conférant un rythme à ce volume de transition.

    Pour transporter les œuvres dans les salons privés voisins, reliés eux mêmes à l’espace de stockage, une grande porte invisible sur pivot (2,9m x1,65m) occuppe le fond de l’espace. Sa surface, identique à celle des cloisons, peut faire l’objet d’accrochage d’œuvres. Cette porte est aussi indiquée comme sortie de secours complémentaire. Deux salons privés sont contigus à l’espace d’exposition. Ils ont pour fonction l’accrochage d’œuvres en parallèle de l’exposition en cours à l’attention de collectionneurs intéressés par d’autres artistes de la galerie. Ils se différencient de l’espace d’exposition par un effet chaleureux d’intériorité permis par le sol en moquette - celle-ci est réalisée à base de filets de pêche récupérés. Le plus grand salon est agrémenté de fauteuils, d’une table de réunion et d’une bibliothèque. Le second est directement connecté à une espace de stockage, où un dispositif sur rails permet de montrer aux collectionneurs des tableaux tour à tour.

    GSMA architecture 

    Fondée en 2008, l’agence centre essentiellement sa production dans les domaines des équipements publics et des espaces d’activité. Gaspard SaintMacary son gérant et fondateur, s’est formé à l’École d’Architecture de Paris-Belleville puis à l’École d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne la Vallée. Il a travaillé chez Nicolas Michelin, et en Inde chez Balkrishna V. Doshi à Ahmedabad (Pritzker Price 2018), avec qui, participant à divers projets d’équipements, il s’est passionné pour le processus de conception. Il fonde ensuite I’agence d’architecture GSMA dont les réalisations - habitat, équipements socio-culturels, galeries d’arts - ont fait l’objet de plusieurs publications. À travers des productions prospectives, Gaspard Saint-Macary conserve parallèlement à cette pratique un esprit de recherche aux franges de la discipline, en relation avec le paysage et la scénographie. Il réalise en 2015 l’exposition «Plongeon Immobile» (galerie duboys), avec le photographe Cyrille Lallement. Il enseigne le projet à l’Ecole Spéciale d’Architecture, Paris.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    75116 Paris

    Représentation Italie
    Casiraghi Global Media srl
    Via Cardano 81
    IT - 22100 Como - Italia
    +39 031261407

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

    Social Media : Vincent de Puydt

    Editeur responsable : Philippe Maters

    Social

    MediaXel sprl - © 2022
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles