L’utilisation du BIM (Business Information Model) pour l’évaluation des performances du projet

  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-

    L’agence parisienne Serero Architectes (David Serero) a livré en octobre 2021, pour l’Université Grenoble Alpes (Isère), Climat Planète, une plateforme de recherche sur le climat avec laboratoires, data center et salle de virtualisation de calcul numérique.

    L’objectif était de proposer un bâtiment qui puisse rapidement constituer et faire émerger une communauté de chercheurs autour de l’infrastructure de recherche du bâtiment, de son Data Center, et de sa salle de virtualisation de calcul numérique.

    Pour le projet, le client avait des attentes élevées en matière de conception durable du bâtiment. Le plan du bâtiment étant en forme de T, les bureaux et les laboratoires de recherche ont des orientations par rapport au soleil toutes différentes : Sud, Nord, Est et Ouest.

    La conception du bâtiment  aborde 3 aspects différents pour répondre à cette attente :

    Une maquette BIM collaborative a servi à créer un jumeau numérique du futur bâtiment. Cela signifie que toutes les informations géométriques, les caractéristiques et le comportement des matériaux ainsi que les systèmes électriques, de ventilation et de chauffage ont été définis dans le modèle numérique du bâtiment. On peut ainsi tester et évaluer les performances et les ambiances intérieures du bâtiment dans des scénarios simulés.

    Les architectes ont étudié la ventilation interne du bâtiment lors de l’ouverture des fenêtres, des portes, à différents points du bâtiment, afin de simuler une expérience en direct du bâtiment et d’ajuster la conception architecturale.

    Avant le début de la construction, un chantier de construction virtuel a été testé avec le modèle BIM architectural  par chaque entreprise de travaux en vérifiant ses propres composants et leur intégration. Le procédé a permis d’intégrer précisément tous les composants techniques du bâtiment : gaines de ventilation, supports électriques, tous les luminaires suspendus et bornes électriques.

    Optimisation de l’utilisation du béton et analyse de chantier virtuel

    Le premier aspect de la conception du projet était d’améliorer la conception structurelle du bâtiment et de réduire l’utilisation du béton tout au long du projet. L’emplacement du site est à la fois une zone inondable et sismique. En améliorant l’ingénierie de la structure en béton, on peut réduire l’empreinte environnementale du projet. On peut, par le même procédé, améliorer la résistance de la structure et sa réponse sismique. Ceci a été réalisé par l’utilisation de profils de poutres en béton coniques et de nervures en béton de façade pour renforcer la structure en minimisant la quantité de béton utilisée.

    Augmentation de la ventilation naturelle par analyse du flux de vent

    Les architectes ont utilisé une analyse avancée des flux de vent sur le modèle BIM 3D du centre de recherche. Les outils informatiques d’analyse des fluides (CFD) résolvent des équations complexes de simulation de flux d’air autour du bâtiment et peuvent localiser avec précision la vitesse de l’air et la turbulence. En ajustant l’emplacement des fenêtres, des portes intérieures et des fenêtres de circulation, on peut optimiser la ventilation naturelle et diminuer la vitesse du vent pour éviter les désagréments aux utilisateurs.

    Éclairage naturel, lumières artificielles et ombrages

    À l’aide d’outils de simulation d’éclairement, les architectes ont analysé le niveau d’éclairement naturel atteignant chaque bureau du centre de recherche tout au long de l’année. Ils ont étudié l’éclairement naturel à différentes heures de la journée et différents jours de l’année. Ils ont travaillé sur un système d “étagère à lumière”, une lame horizontale extérieure à mi-hauteur entre les planchers, qui a 2 fonctions : Protection solaire de la façade vitrée (Brise-soleil) et réflexion du soleil à l’intérieur du bureau par une étagère à lumière qui réfléchit la lumière au fond du plafond du bureau. La hauteur, la largeur et l’angle de l’étagère ainsi que la conception et les dimensions de toutes les fenêtres ont été ajustées en fonction de cette analyse pour augmenter les heures d’éclairement naturel dans chaque bureau tout au long de l’année.

    Par ces simulations technologiques réalisées sur le jumeau numérique du bâtiment, l’agence a finalisé la conception climatique du projet pour améliorer le facteur de transmission de la lumière naturelle dans les bureaux, la ventilation naturelle du bâtiment et une utilisation intelligente des matériaux de construction. Ce processus de conception a permis de développer un système de contrôle intelligent qui gère l’ouverture de la fenêtre pour une ventilation naturelle et le contrôle des pare-soleil pour des conditions d’éclairement de travail optimisées.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    75116 Paris

    Représentation Italie
    Casiraghi Global Media srl
    Via Cardano 81
    IT - 22100 Como - Italia
    +39 031261407

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

    Social Media : Vincent de Puydt

    Editeur responsable : Philippe Maters

    Social

    MediaXel sprl - © 2022
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles