banner

Une œuvre d'art vous fait respirer l'air pollué de cinq grandes villes du monde

Pin It

architecture 04 ful

L'artiste Michael Pinsky a reproduit, dans des serres, l'atmosphère de cinq grandes villes pour sensibiliser à la pollution.

Prendre un grand bol d'air... pollué ! C'est ce que propose cet artiste anglais, au coeur de la capitale. Londres accueillera bientôt l'œuvre de Micheal Pinsky qui a pour vocation de sensibiliser le grand public à la pollution des villes. Sous ces cinq dômes, il a reproduit l'atmosphère de Pékin, New Delhi, São Paulo, Tautra et Londres même.

Sensibiliser le public par les sens

"Pollution Pods" - littéralement "capsule de pollution - propose une expérience immersive, assez originale. Vous pourrez entrer dans la serre londonienne, pour y respirer l'air pollué, frais et pluvieux de la ville, puis vous rendre à New Delhi, suffoquer dans la chaleur humide et moite de la capitale indienne.

Pollution Pods a été commandée initialement par l’Université norvégienne de science et technologie dans le cadre de Climart, un projet de recherche de quatre ans qui étudiait les mécanismes psychologiques sous-jacents impliqués dans la production et la réception des arts visuels en essayant d’unir les sciences naturelles aux arts visuels." explique l'artiste sur son site.

À l'origine, l'œuvre a été pensée en 2017 dans le cadre d'une expérience associant les sciences à l'art, afin d'évaluer la sensibilité du public aux questions de pollution atmosphérique. Pour reproduire ces environnements, l'artiste s'est entouré de plusieurs spécialistes en chimie ou experts olfactifs.