Tours jumelles de la Défense à Paris

architecture 03 ful

Les recours des groupes Axa et Allianz contre le permis de construire de ces deux tours, culminant à 320 mètres et dessinées par Norman Foster, viennent d’être rejetés par le Conseil d’État.

Une grosse hypothèque juridique vient d'être levée sur le projet pharaonique des « Tours jumelles » de la Défense. Le conseil d'Etat a en effet rejeté jeudi 26 juillet les recours des groupes Axa et Allianz, qui visaient le permis de construire des Tours Hermitage, délivré en 2012. Ce projet prévoit deux tours culminant à 320 mètres à La Défense, et dessinées par Norman Foster, pour un total estimé à 2,8 milliards d’euros.

Les deux géants des assurances contestaient le permis de construire de ces tours jumelles, délivré par le maire de Courbevoie (Hauts-de-Seine), et qui implique la démolition de bâtiments dont ils sont copropriétaires.

« Etape très importante »

En avril 2017, le projet des Tours Hermitage, porté par le promoteur russe Emin Iskenderov, avait déjà reçu l'approbation d'une partie du voisinage qui bloquait jusqu'alors le chantier.

"La décision du Conseil d’Etat est une étape très importante qui confirme notre planning de livraison des Tours pour les Jeux Olympiques d'été de 2024 à Paris", a indiqué Emin Iskenderov, dans un communiqué.

Depuis 2007…

Lancée en 2007, l'opération immobilière s'est depuis longuement enlisée dans des dizaines de procédures devant plusieurs juridictions civiles et administratives. Les premiers travaux de démolition n'ont toujours pas débuté pour faire sortir de terre le "plus haut immeuble jamais construit en Europe occidental" d'après son promoteur.

Un certain nombre de locataires des immeubles voués à la destruction en cas d'aboutissement du projet résistent toujours, et refusent de quitter leurs appartements.

C'est le cas notamment de quelques habitants de la résidence Les Damiers. Il y a un an, 19 locataires refusaient toujours de quitter leurs logements sur les quelque 250 que compte le bâtiment.

4 mètres de moins que la Tour Eiffel

Les tours jumelles Hermitage, dessinées par l'architecte star des buildings Norman Foster, doivent culminer, dalle comprise, à 320 mètres - soit 4 mètres de moins que la tour Eiffel - sur les bords de Seine à côté de quatre nouveaux bâtiments de taille plus modeste.

Le coût de ce premier complexe en France associant résidences de luxe, bureaux, hôtels et commerces est estimé à 2,8 milliards d'euros.

https://www.youtube.com/watch?v=mG_bzeEGp4k

Adresses

Belgique
Mediaxel
Chaussée d'Alsemberg 842
BE - 1180 Bruxelles
+32 (0)2 772 40 47
+32 (0)2 771 98 01 (fax)

France
MMG SAS
55 avenue Marceau
FR - 75116 Paris

Contact

Secretariat : Pascale Cloots

Publicité : Bea Buyse

+32 (0)477 77 93 68

Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

Social : Vincent de Puydt

MediaXel sprl - © 2018
Editeur responsable : Philippe Maters, Chaussée d'Alsemberg 842, BE-1180 Bruxelles