Premières images du Centre National des Arts de Kaohsiung à Taïwan

architecture 03 f

Dessiné par l’agence néerlandaise Mecanoo Architecten et initialement prévu pour 2013, ce projet culturel de 141 000 m2 est désormais ouvert depuis le week-end dernier, soit avec cinq ans de retard. Il faut dire que seulement trois années avaient été prévues pour construire ce projet hors-norme, le chantier a en réalité duré huit ans.

Contexte et implantation

La ville taiwanaise de Kaohsiung a été édifiée sous la dynastie Ming avant que les néerlandais s’y installent en 1624. Aujourd’hui, l’économie de la ville repose essentiellement sur l’activité portuaire. C’est l’une des plus grandes destinations mondiales pour les conteneurs derrières les ports de la Chine continentale, la ville dispose également d’un terminal pétrolier et d’un chantier naval. Elle compte aujourd’hui un peu moins de trois millions d’habitants. Kaohsiung a depuis quelques années développé son infrastructure de transport en construisant des lignes de métro et des voies ferroviaires avec des trains légèrement plus rapides que le TGV.

Un centre d’Arts hors-norme

Le projet se matérialise par deux grandes dalles, deux épaisseurs horizontales, l’une émanant du sol, l’autre du ciel. La partie supérieure est ensuite transpercée afin de créer de grandes entrées de lumière naturelle. Cette strate est ensuite épaissie ou rétrécie afin d’abriter les différents programmes culturels du Centre National d’Arts de Kaohsiung.

Francine Houben, fondatrice de l’agence Mecanoo Architeten dit s’être inspirée de la forme des arbres locaux Banyan pour dessiner la forme caractéristique de l’enveloppe. À l’intérieur, le projet offre de grands espaces couverts, le climat local étant humide, les architectes ont ainsi fait en sorte que le vent permet de rafraichir les visiteurs.

La salle de concert a la particularité de proposer des sièges tout autour de la scène afin de placer les artistes au cœur de leur public. Les différents équipements de services comme les coulisses sont situés dans l’épaisseur inférieur tandis que la partie supérieure est laissée au grand public. Cette logique se poursuit pour chaque lieu de rassemblement.

Les espaces sont accessibles de jour comme de nuit, les architectes ont développé des espaces qui permettent de pratiquer librement le Tai-Chi. Un auditorium extérieur a également été modelé en créant une ondulation de la toiture qui va à la rencontre du sol. Celui-ci prend ses distances avec la toiture inaccessible à travers un massif végétal.

Choix techniques et environnementaux

Sans surprise, le centre d’Arts est construit autour d’une structure métallique. Cependant, les ondulations du projet ne permettent pas l’utilisation de poutres en treillis classiques, donc oubliez les HEB ou IPN, c’est un réseau de poutres tubulaires qui a été retenus par les ingénieurs, autorisant ainsi la structure à créer des courbes dans différentes directions. Pour l’anecdote, la construction n’a pas été attribuée à une entreprise de construction générale mais à une entreprise de construction navale !

La structure métallique est ensuite revêtue de bac acier dont la souplesse permet de se tordre facilement pour la cinquième façade. La peau inférieure est quant à elle constituée de grandes tôles d’acier cintrées par des montants qui ont été assemblées à travers des centaines de vérins à la structure primaire. Pour les ingénieurs, de plus en plus nombreux à nous suivre, la vidéo ci-dessous réalisée par les architectes montrent les coulisses du chantier.

https://www.youtube.com/watch?v=LIYufMi0Kls

Adresses

Belgique
Mediaxel
Chaussée d'Alsemberg 842
BE - 1180 Bruxelles
+32 (0)2 772 40 47
+32 (0)2 771 98 01 (fax)

France
MMG SAS
55 avenue Marceau
FR - 75116 Paris

Contact

Secretariat : Pascale Cloots

Publicité : Bea Buyse

+32 (0)477 77 93 68

Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

Social : Vincent de Puydt

MediaXel sprl - © 2018
Editeur responsable : Philippe Maters, Chaussée d'Alsemberg 842, BE-1180 Bruxelles