Le Collège Notre-Dame de Vilvoorde investit pour des locaux sains et confortables

Pin It

  • renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    renson-OLVCollege-Vilvoorde-

  • renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    renson-OLVCollege-Vilvoorde-

  • renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    renson-OLVCollege-Vilvoorde-

  • renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    renson-OLVCollege-Vilvoorde-

  • renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    renson-OLVCollege-Vilvoorde-

    Depuis l’inauguration de son nouveau bâtiment scolaire, les 450 élèves du Collège Notre-Dame de Vilvoorde sont désormais tous regroupés au sein du même campus. Pour ce nouveau bâtiment, conçu dans le cadre du programme ‘les écoles de demain’, le maître d’ouvrage et le conseil scolaire ont fait le choix de locaux de classe sains avec suffisamment d’air frais, de lumière naturelle et de températures intérieures confortables.  

    Un climat intérieur agréable était l’exigence de base

    Vera Maes (directrice du Collège ND) : “Nous voulions en tout premier lieu un bâtiment équipé des toutes dernières nouveautés. Par cela je veux dire non seulement en ce qui concerne l’infrastructure (possibilités de projets, laboratoires modernes, locaux informatiques,…) mais surtout aussi au niveau du confort intérieur. Suffisamment d’air frais, beaucoup de lumière naturelle et des températures agréables qui sont une condition de base pour pouvoir suivre et donner les cours en restant concentré.”

    “Notre école est particulièrement contente de cette réussite,” poursuit Vera Maes : “Les élèves remarquent très clairement la différence avec les anciens locaux. Même avec les fenêtres fermées l’air intérieur dans le nouveau bâtiment reste sain après une heure de cours. Et ceci grâce au système de ventilation et à la protection solaire extérieure.”

    “La concentration des élèves est proportionnellement liée à la qualité de l’air intérieur,” ajoute l’architecte Jos Leyssens (Bureau d’architecture Licence To Build). “Autrefois on y attachait beaucoup trop peu d’importance, mais entretemps on a compris que ceci est essentiel. C’est pourquoi ici le souhait explicite était de réaliser des classes saines. A cela s’ajoute que les exigences en matière de ventilation des locaux de classe ont énormément augmenté ces 10 dernière années. Pouvoir ouvrir simplement la fenêtre ne suffit plus pour répondre à la législation actuelle.”

    La ventilation commandée à la demande, avec amenée d’air frais préchauffé de l’extérieur.

    Bien que ce n’était pas ce qui était prévu au départ, on a fait le choix ici d’un système de ventilation C+ avec des modules de réglage Healthconnector de Renson. Ceci afin d’adapter le débit de ventilation en fonction de la qualité de l’air intérieur sur base de mesures continues du niveau de CO2. Concrètement, chaque local de classe est équipé de 2 healthconnectors qui sont raccordés à l’unité centrale. Les Healthconnectors sont équipés de détecteurs qui mesurent en continu le niveau de concentration de CO2 de l’air intérieur et sur base de ces mesures adaptent le débit d’extraction de l’air vicié. Ceci permet de ventiler (de manière contrôlée) uniquement davantage lorsque les locaux sont occupés.

    “Lors de la phase de concours de ce projet, la proposition a été lancée de choisir la ventilation naturelle,” se souvient Nathalie Bracke (Tractebel Engineering). “Et ceci fut immédiatement du goût du pouvoir organisateur de l’école. Ils ont été directement séduits par l’idée d’amener directement de l’air frais à l’intérieur des locaux de classe, plutôt que de passer par un réseau de conduits de ventilation.”

    Jos Leyssens : “Dans les spécifications élaborées par AG Real Estate pour les ‘Ecoles de demain’ on avait en principe prévu un système de ventilation double flux, système D. Notre longue expérience -en matière de construction scolaire nous a appris qu’il est important pour les élèves comme les professeurs de pouvoir ouvrir une fenêtre à la fin d’une heure de cours. Psychologiquement cela signifie aussi un peu de contact avec l’extérieur. Ce n’est en plus un secret pour personne que l’entretien des conduits et des filtres dans les écoles ne se fait pas de manière très précise. Et c’est justement ce qui essentiel pour assurer la qualité de l’air intérieur.

    “Suffisamment d’air frais dans les classes est d’une importance capitale,” complète Karen Walckiers (Bureau d’architecture Licence To Build) : “Je suis persuadée que beaucoup de bâtiments scolaires sont confrontés à des concentrations trop élevées de CO2 dans les classes, ce qui perturbe l’attention et la concentration des élèves. Le système C+ de Renson adapte le débit de ventilation automatiquement selon la concentration de CO2 dans chaque local de classe et ventile de manière économe, uniquement où et quand c’est nécessaire.”

    Afin d’accorder le système de ventilation contrôlée C+ aux exigences de chaleur imposées par le programme ‘Ecoles de demain’, les aérateurs de fenêtre Invisivent et Fixvent – qui veillent (24/7) à l’amenée d’air frais de l’extérieur – ont été équipés d’éléments de préchauffage Thermotune. Une primeur en ce qui concerne un bâtiment scolaire. L’air qui pénètre par les aérateurs est préchauffé toute l’année à une température minimum de 16° C.

    Karen Walckiers : “Pour Renson ceci représentait aussi un projet pilote et nous n’avions donc pas de références sur lesquelles nous baser vis-à-vis du maître d’ouvrage et du pouvoir organisateur de l’école. Maintenant que le bâtiment est utilisé, on peut se rendre compte réellement des améliorations que les techniques utilisées peuvent apporter, et c’est encore plus agréable de constater que les deux parties sont très positives à cet égard.”

    Une ventilation de base combinée à une protection solaire

    Le projet pilote a donc été un succès pour toutes les parties concernées. Le Fixvent, qui combine un store extérieur de protection solaire à un aérateur en un seul produit, offrait la solution idéale pour éviter la surchauffe dans les classes orientées au sud et sud-ouest. La durabilité étant une des priorités de ce projet, on économise beaucoup pendant les périodes de chaleur en ne faisant pas appel à du refroidissement actif par trop onéreux.

    “Le refroidissement par conditionnement d’air était de tout façon exclu,” nous dit Jos Leyssens, “mais pendant les journées chaudes de l’été nous pouvons gagner quelques degrés grâce à la ventilation intensive de nuit qui laisse pénétrer des grandes quantités d’air frais la nuit par des claustra. Cet air frais est stocké dans la masse du bâtiment et permet le rafraîchissement du bâtiment le lendemain.”

    Les ‘écoles de demain’ : durabilité, confort et flexibilité

    Le programme ‘les écoles de demain’ comporte la conception, la construction et le financement sur 30 ans de 182 projets de construction de bâtiments scolaires. AG Real Estate fait office de maître d’ouvrage délégué. Chaque ‘école de demain’ est un projet unique, basé sur la vision et les besoins locaux et qui répond à toutes les exigences actuelles en matière de durabilité, confort et flexibilité.

    Tom Van der Beken (Responsable de projet chez Denys) : “Denys est l’entrepreneur qui a réalisé ce projet dans le cadre des ‘écoles de demain’. Nous avons été sélectionnés pour construire 4 écoles à Vilvoorde et celle-ci en faisait partie. Au total nous avons construit 14 ‘écoles de demain’, ceci signifie une autre conception de la construction. Nous construisons ici une école pour laquelle nous sommes responsables de l’entretien pendant 30 ans. C’est pourquoi la durabilité est pour nous d’une importance capitale. Cette application avec de la ventilation naturelle était totalement nouvelle pour nous. Jusqu’à présent nous n’avions d’expérience qu’avec des systèmes de ventilation entièrement mécaniques pour ce qui concerne les bâtiments scolaires. Nous avons heureusement pu compter sur le soutien total de Renson que ce soit au niveau de la coordination, de la concpetion ainsi que de l’exécution des travaux.”

    La construction du Collège ND de Vilvoorde en quelques chiffres :

    • Surface totale : 2020m²
    • 18 locaux de classe (dont 2 locaux ICT et 3 labos)
    • 3 niveaux de construction : rez-de-chaussée, premier et deuxième étage
    • Pour une capacité de 450 élèves
    • Parking à vélo (à double niveau) pour 412 vélos
    • Secrétariat, bureau de direction, espace technique et salle de réunion
    • Début du projet en 2012-2013, bâtiment en activité depuis le 15 juillet 2016, inauguré officiellement le 21 octobre 2016.

    www.renson.be

    renson logo

    Mots-clés: Technique