Wienerberger met davantage l’accent sur l’économie circulaire

  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-

    Le fabricant de briques Wienerberger joue depuis un certain temps déjà la carte de la société neutre en carbone et de l’économie circulaire. L’entreprise a récemment pris de nouvelles mesures dans ce domaine. Nous avons interrogé la directrice commerciale Katrien Nottebaert à ce sujet.

    Avec le secteur des transports, le secteur de la construction figure toujours en tête de liste en termes d’impact environnemental et de consommation d’énergie.

    Wienerberger KatrienN“La responsabilité en matière d’environnement est l’une de nos priorités”, déclare Mme Nottebaert. “En tant que fabricant de matériaux de construction en céramique, nous avons pris et prenons de nombreuses initiatives pour assumer notre responsabilité.”

    Comment procédez-vous concrètement ?

    “Nous nous efforçons de fermer au maximum nos cycles de production. Par exemple, après l’exploitation de nos carrières d’argile et leur éventuel recouvrement nous les rendons à la société, sous la forme de zones naturelles ou agricoles. Outre l’argile, nous investissons également beaucoup dans les matières premières secondaires, telles que les déchets de cuisson et les flux résiduels d’autres industries. Sur nos sites, nous avons atteint l’objectif de zéro rejet d’eaux usées.

    Êtes-vous un pionnier en la matière ?

    “Nous voulons être un pionnier. À Kortemark, par exemple, nous avons mis en service une nouvelle ligne de production de bandes de briques neutres en CO2. La demande de ces bandes est en augmentation dans la construction moderne. Pensez, par exemple, au gain de place et à la finition esthétique des murs préfabriqués et à l’isolation extérieure appliquée lors des rénovations. Traditionnellement, les bandes de briques étaient fabriquées en sciant des briques classiques en une ou deux bandes utilisables. Nous avons développé un système permettant de cuire directement des bandes de 2 cm d’épaisseur avec la stabilité dimensionnelle souhaitée. Cela permet non seulement d’éviter une consommation d’énergie supplémentaire et des déchets, mais aussi de répondre aux exigences du secteur de la préfabrication.”

    À Kortemark, avez-vous intégré d’autres innovations ?

    “Une autre innovation est l’engobage numérique. Une nouvelle couleur nécessite normalement l’ajustement d’un certain nombre de paramètres du processus. La couleur de base de la brique est principalement déterminée par la composition de l’argile locale. Pour obtenir différentes couleurs, on ajoute traditionnellement des additifs au mélange d’argile. Il en résulte un planning de production intensif. Avec l’engobage numérique, nous appliquons la couleur souhaitée dans une couche d’argile très fine sur les bandes séchées. Ensuite, la couche d’engobe est cuite. Kortemark a le scoop pour la Belgique sur ce processus.

    La production y est désormais totalement neutre en CO2 ?

    “L’unité de séchage et le four sont entièrement électriques. L’électricité est en partie produite par nos propres panneaux solaires. C’est le cas sur tous nos sites de production. Pour l’électricité que nous achetons sur le réseau, nous avons un contrat avec un fournisseur vert. Nous utilisons la chaleur résiduelle du four dans la salle de séchage. En bref, les combustibles fossiles ne sont plus nécessaires.”

    Wienerberger a également repensé son concept d’emballage.

    “Nous emballions les bandes de briques sciées humides dans des boîtes EPS. Maintenant, nous les regroupons avec des sangles par vingt et les empilons sur une palette de retour, protégée par un manchon circulaire. Il ne s’agit plus d’un manchon rétractable, mais d’un manchon extensible. Cela nécessite 30 % de matériel en moins. Le film est maintenant étiré ouvert, au lieu de rétrécir un manchon surdimensionné en le chauffant. Il n’est pas imprimé, il peut donc être parfaitement recyclé en un nouveau film transparent.”

    Kortemark est loin d’être le seul site de Wienerberger en Belgique.

    “Notre ambition est d’être totalement neutre en CO2 d’ici 2050. C’est pourquoi nous passons systématiquement à un processus de production neutre en CO2. Deux puissantes éoliennes seront installées sur le site de Beerse. Historiquement, la plupart de nos carrières et sites de production sont situés à proximité de cours d’eau. Nous réagissons à cette situation en utilisant autant que possible des bateaux de navigation intérieure pour nos transports, qui produisent beaucoup moins d’émissions que les camions.”

    Vous travaillez également de manière proactive sur la dématérialisation ?

    “En plus des fines bandes de pierre, Wienerberger met l’accent sur l’Eco-brique. Elle présente les mêmes avantages et le même aspect que les briques de parement traditionnelles, mais elle est jusqu’à 3,5 cm plus fine. Nous avons également réussi à rendre nos tuiles d’évacuation des eaux pluviales 10 à 12 % plus fines, sans compromettre la résistance. Aujourd’hui, la densité de nos blocs de construction rapides est de 850 kg/m³. Cela représente jusqu’à 150 kg de moins qu’un bloc de construction en céramique standard et moins de la moitié de la densité des matériaux alternatifs.”

    www.wienerberger.be

    wienerberger

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    75116 Paris

    Représentation Italie
    Casiraghi Global Media srl
    Via Cardano 81
    IT - 22100 Como - Italia
    +39 031261407

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

    Social Media : Vincent de Puydt

    Editeur responsable : Philippe Maters

    Social

    MediaXel sprl - © 2022
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles