Regarder vers le haut

architecture 03

Pour Casa Açucena, les architectes Carlos Maia, Débora Mendes et Igor Macedo ont vu la pente raide non pas comme un défi à relever mais comme un avantage pour maximiser les dons de la nature.

La maison Açucena s'élève à quinze mètres à travers des pilotis enfoncés dans la terre et se situe au cœur d'une forêt au Brésil. Le studio d'architecture Tetro y a étudié l'intégration avec la nature, l'utilisation de matériaux et l'exploration d'espaces vides, plaçant ses clients dans la tradition de l'architecture moderne brésilienne comme point de départ avant de se diversifier pour tester les limites de l'architecture contemporaine. 

Un lieu immergé dans la nature luxuriante de la forêt tropicale, le terrain prospère avec de grands arbres feuillus, des arbustes, des oiseaux et des animaux sauvages et présente une topographie avec une pente raide, caractéristique de la région de Nova Lima dans le Minas Gerais. C'est l'endroit où les architectes de Tetro ont décidé d'insérer Casa Açucena, au cœur de la nature pour nourrir l’envie de sérénité des résidents. Les arbres et les branches effleurent presque l'architecture, dissimulant la maison au premier coup d'œil. Les fenêtres généreuses qui tapissent la structure carrée reflètent les images de la nature à l'extérieur, brouillant les espaces avec les matériaux en verre. 

Ils ont vu la nécessité de conserver la caractéristique naturelle et se sont demandé comment ils pouvaient construire un lieu avec une topographie aussi escarpée tout en gardant le contact avec la nature. Ils se sont demandé comment ils pouvaient donner à ses résidents l'expérience quotidienne de lever les yeux et de voir le ciel à travers la cime des arbres. Alors qu'ils cherchaient à répondre à ces questions, ils ont tenté d'élever la maison à quinze mètres au-dessus du niveau du sol pour induire l'acte de regarder vers le haut, du sol et de la canopée des arbres vers le ciel. 

La maison zigzague lorsque les résidents se déplacent d'un bout à l'autre, ressemblant à un labyrinthe. La nature apparaît ici, là et partout, par le balancement des arbres et le bruissement du feuillage. Au fur et à mesure que la maison se courbe, le paysage change avec un patio surélevé juste à l'extérieur du premier volume de la maison. Ses piliers noirs placés au hasard se fondent dans les troncs, donnant l'impression que la maison flotte. Son plan fluide et ses ouvertures et plis dans la dalle, pour atteindre la vue sur la cime des arbres, génèrent la volumétrie. 

  • Créé le .

Adresses

Belgique
Mediaxel
64 avenue Marie de Hongrie
BE - 1083 Bruxelles
+32 (0)2 772 40 47
+32 (0)2 771 98 01 (fax)

France
MMG SAS
75116 Paris

Représentation Italie
Casiraghi Global Media srl
Via Cardano 81
IT - 22100 Como - Italia
+39 031261407

Contact

Secretariat : Pascale Cloots

Publicité :

Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

Social Media : Vincent de Puydt

Editeur responsable : Philippe Maters

Social

MediaXel sprl - © 2022
Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles