Immobilier responsable

Immobilier responsable

Ces deux dernières années ont été marquées par un degré de perturbation sans précédent, de la pandémie aux événements climatiques extrêmes à répétition, en passant par les manifestations portant des revendications fortes de justice sociale. Cette convergence de défis mondiaux a mis l’accent, s’il en était besoin, sur les questions Environnementales, Sociétales et de Gouvernance appelés communément enjeux ESG. Dans ce contexte, les décideurs immobiliers ont une occasion unique, si ce n’est le devoir, de favoriser et de prendre pleinement part aux transitions en cours.

Selon le World Green Building Council, les bâtiments sont responsables de près de 40% des émissions de carbone dans le monde.

Conscientes de ces enjeux, de nombreuses entreprises ont d’ores et déjà publiés des engagements climat ambitieux. Tout au long du cycle de vie d’un bien immobilier, ces entreprises utilisatrices, en étroit partenariat avec les acteurs de l’immobilier, ont donc de nombreuses opportunités pour se positionner et faire progresser leur feuille de route ESG.

5 ans après les accords de Paris, la plupart d’entre elles travaillent activement à la décarbonation de leurs activités en visant un objectif de Zéro Emission Nette (Net Zero Carbon).

Des actions concrètes à chaque phase du cycle de vie immobilier

Le cycle de vie immobilier peut être divisé en quatre grandes étapes : la planification, la transaction, la construction, et l’exploitation. Pour chacune de ces phases, les entreprises utilisatrices, en partenariat avec les promoteurs, les propriétaires ou encore leurs équipes d’exploitation peuvent mettre en place un certain nombre d’actions concrètes au service de leurs objectifs ESG et NZC*. Ces entreprises travaillent activement à la réduction drastique de l’empreinte carbone de leurs sites.

La première étape de planification est clé car elle conditionne en grande partie l’atteinte de leurs objectifs. C’est à ce moment par exemple que l’entreprise utilisatrice doit se positionner sur le choix d’implantation de ces sites : accessibilité en transports peu polluants (transports en communs, pistes cyclables, accessibilité à pied, etc.), exposition de la parcelle aux risques climatiques ou encore mix énergétique du bâtiment.

La phase de la transaction, recèle aussi de vraies opportunités : le choix de sites bénéficiant de certifications environnementales ambitieuses, la mise en place d’annexes environnementales qui offrent la possibilité d’engager bailleurs et locataires dans un programme d’amélioration continue mais également la signature d’un bail flexible permettant d’éviter les situations de sous-utilisation de l’espace sont gages de réussite de la démarche.

85 à 95% du stock actuel d’immeubles sera encore en usage en 2050, alors même que près des 3/4 sont d’ores et déjà considérés comme inefficaces sur le plan énergétique

L’étape de la construction / rénovation / aménagement est elle aussi cruciale : en effet, près d’un tiers des émissions de carbone sont générées pendant la réalisation des travaux. Il est donc primordial de soigner cette phase afin d’éradiquer les passoires thermiques, de favoriser les principes d’économie circulaire et de réemploi mais également de sélectionner de nouveaux matériaux respectueux de l’environnement et à faible empreinte carbone.

Plus des deux tiers des émissions carbone ont lieu pendant l’exploitation de l’immeuble

Enfin, la phase d’exploitation de l’immeuble, pendant laquelle plus des deux tiers des émissions carbone ont lieu, revêt une importance stratégique dans l’atteinte d’objectifs ESG / NZC pour l’entreprise occupante : réduction des consommations énergétiques et d’eau, souscription de contrats d’énergie d’origine renouvelable, optimisation de la gestion  des déchets, facilitation des mobilités douces et moins polluantes (bornes de recharge, garage à vélos, etc.) ou encore sensibilisation des collaborateurs  aux écogestes.

Dans le choix de leurs implantations, les entreprises peuvent avoir un impact positif sur les territoires

Si les décideurs immobiliers ont un impact significatif sur le « E » de ESG, cela est aussi le cas pour le « S » ou le « G ». Ainsi, et en guise d’ouverture, dans le choix de leurs implantations immobilières, les entreprises peuvent avoir un impact positif, en termes d’emplois et d’insertion, ou encore de développement du tissu économique local, en concevant des solutions immobilières qui s’intègrent au sein des communautés et des territoires dans lesquels elles s’implantent.

 

  • Créé le .

Adresses

Belgique
Mediaxel
64 avenue Marie de Hongrie
BE - 1083 Bruxelles
+32 (0)2 772 40 47
+32 (0)2 771 98 01 (fax)

France
MMG SAS
75116 Paris

Représentation Italie
Casiraghi Global Media srl
Via Cardano 81
IT - 22100 Como - Italia
+39 031261407

Contact

Secretariat : Pascale Cloots

Publicité :

Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

Social Media : Vincent de Puydt

Editeur responsable : Philippe Maters

Social

MediaXel sprl - © 2021
Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles